Aimi / Aelia - Valkyrie Profile

 

Convention et prix

Japan Expo / CNIT La Défense : 4 juillet 2004 -> Catégorie Groupe : Premier Prix (toutes catégories)

 

Pour la petite histoire...

Ce sont Judy et Ariah, fans du jeu video, qui ont décidé de monter ce groupe. Je ne connaissais pas du tout, mais comme c’est toujours un vrai plaisir de faire un groupe avec les deux sœurs lyonnaises je n’ai pas hésité.

 

Choix du costume

J’avoue que ne connaissant pas trop le jeu, je me suis un peu laissée guider. Les filles me voyaient bien dans le rôle d’Aimi/Aelia, et après avoir jeté un œil aux autres personnages je me suis laissée tenter. J’aimais bien son look à la Jeanne d’Arc, et la cotte de maille était un nouveau défi pour moi… grand mal m’en a pris…

 

Conception

N’ayant jamais fait de cotte de maille et me doutant que ça allait me prendre un temps fou, j’ai commencé par ça, un mois et demi avant la convention. J’ai écumé les sites d’escrime médiévale pour trouver des tutoriaux pour faire soi même les cottes de maille. Il suffit pour cela d’avoir du fil de fer une pince coupante, deux petites pinces, et une tige en métal. On enroule le fil de fer autour de la tige en métal pour faire une sorte de ressort, ensuite on coupe les anneaux du ressort (ça permet d’avoir des anneaux qui sont tous de la même taille) et ensuite avec deux petites pinces on assemble les anneaux entre eux selon un schéma un peu spécial mais vite mémorisé (en forme de marguerite).

Le problème c’est que ça prend un temps fou, surtout pour faire les ressorts. Heureusement j’ai reçu l’aide précieuse du père de Judy et Ariah qui me les a faits (une bonne centaine), ça m’a évité d’avoir les doigts couverts de cloques. Il ne me restait qu'à découper les ressorts en anneaux.

Bon je me suis quand même retrouvée avec les doigts en piteux état au bout d’un mois d’assemblage d’anneaux mais j’ai évité le pire. Le problème c’est que ma cotte de maille, qui pourtant se limitait à une paire de manches et le devant de la culotte, m’a prit une éternité à faire, du coup le reste de mon costume en a souffert et n’a été au final qu’une ébauche très approximative du dessin d’origine.

 

 

Ce qui aurait pu être un costume génial est devenu un costume cheap et inachevé.

Heureusement les autres membres du groupe étaient là pour relever le niveau.

Donc une fois les manches terminées je les ai reliées à un body que j’ai fait dans une sorte de lycra en lamé argenté (c’est ce que j’ai trouvé de plus approchant de la couleur de la cotte de maille). Pour les pièces d’armure j’ai utilisé des plaques de linoléum que j’ai découpées avec des ciseaux et thermo formées à l’eau chaude (merci Ariah et Judy pour cette astuce!). Je les ai reliées entre elle avec des attaches parisiennes et j’ai fait des reliefs (hélas je n’ai pas eu le temps de tous les faire) avec de la pâte Fimo collée à la super glue. Je les ai ensuite bombées à la peinture acrylique verte métallisée. J’ai fixé les pièces d’armures avec du scratch directement sur le body ou, pour les jambes, à l’aide de lanières en simili cuir.

Les lanières marrons, avec les boucles dorées, qui sont sur la jupe, sont faites dans le même simili cuir marron et sont fixées avec des attaches parisiennes et du velcro. Enfin les pièces d’armure des bras et des épaulettes tiennent à l’aide de bandes élastiques.

Pour le bustier j’ai pris du simili cuir que j’ai bombé en vert métallisé et j’ai fait de même avec une vieille paire de chaussures que j’ai recouverte du même simili cuir peint (le tout tenant honteusement à grand renfort de scotch).

Pour les gants j'ai trouvé des gants de jardinage au BHV, quasiment de la même couleur que ceux de l'illustration.

La lance est faite à l’aide d'une tige de bois et de pâte à bois, bombées en argenté.

Et voilà à mon grand désespoir un costume baclé sur lequel il manque la rapière, la ceinture bleue, toute les dorures, le dragon sur l'avant bras droit et j'en passe. Et au final il pesait une tonne !

 

Anecdotes

A la remise des prix, nous avons eu le droit de faire la bise à Masakazu Katsura (l’auteur de Video Girl Ai, Zetman, Shadow Lady…) qui était présent dans la convention pour une séance de dédicaces. J’ai été la première à m’approcher pour lui faire la bise, et ne s’y attendant pas, il a fait un gros mouvement de recul (genre « mon dieu quelle horreur »). Gros moment de solitude...

 

 

Mon regret est d’être passée en premier du coup on ne me voit pas sur la vidéo où tout notre groupe lui fait la bise ainsi que Cham qui présentait le concours, cosplayé en Candy et les organisateurs du cosplay! Un grand moment de rigolade et d’émotions.

Remerciements à Ryuu ©2004 et Ben ©2004 pour les photos