Koan - Sailo Moon R

 

Convention et prix

EPITA - Le Kremelin Bicêtre / 30-31 mai et 1er juin 2003 : catégorie groupes : rien.

 

Pour la petite histoire...

Je ne me souviens plus qui a eu cette lumineuse idée de faire ce groupe de la lose des méchantes de Sailormoon R. L’idéal aurait été d’avoir les 4 sœurs Ayakashi du clan de la lune noire, mais on n’a trouvé personne pour faire Beruche. Du coup nous avions Pia en Petz, Léna en Calaveras et moi en Cooan, Pauline ayant préféré faire Esmeraude une autre méchante du clan de la lune noire. Bon le souci c’est qu’il y existe certains designs qu’il ne vaut mieux pas reproduire dans la vraie vie...

 

Choix du costume

Alors j’ai longtemps hésité entre la violette et rose Koan et la blanche et bleue Beruche. Puis le mauvais goût l’emportant je me suis décidée à faire ce magnifique costume style « poisson exotique qui aurait bouffé trop de tétramine ». Mais qu’est ce qui m’a pris ???

 

Conception

La perruque

Alors en 2003 je ne me servais pas encore d’Ebay et les perruques violettes longues, on n’en trouvait pas à Paris ou alors des très moches à des prix exorbitants. J’ai donc fait ma perruque comme pour Lamu et Poison Ivy, avec des mèches que j’ai fixées au crochet sur une base de tissu à broder… un vrai bonheur pour un résultat assez immonde il faut bien le dire. Une fois ma superbe perruque achevée j’ai pris des boudins en mousse que j’ai cousus directement sur la perruque et recouverts de mèches pour faire les chignons sur les côtés. Pour le bijou j’ai réussi à trouver un sublime cristal 100% plastique naturel dans une mercerie que j’ai collé sur une base faite en pate Fimo et j’ai cousu le tout sur le devant de la perruque. Magnifique.

 

La combinaison

Bien entendu du lycra rose pâle à rayures noires pas trop serrées et pas trop fines, ça n’existe pas. Je ne me suis pas démontée pour autant et je me suis dit pas de souci je ferai les rayures moi-même. J’ai commencé par acheter un lycra rose pâle qui s’est avéré être trop pâle, j’en ai donc racheté un plus foncé (depuis je me suis améliorée dans le choix des couleurs). Et comme je suis une grosse flemmarde, au lieu de d’abord faire les rayures sur mon tissu et de tailler ensuite dedans ma combinaison, j’ai d’abord fait ma combinaison et ensuite j’ai tracé les lignes noires au marqueur (ça fait moins de boulot). Bon pour la combinaison ça n’a pas été trop difficile à faire et pour l’enfiler facilement j’ai mis une fermeture éclair dans le dos. J’ai rajouté une bande de lycra violet pour faire le col et les manchettes et j’ai mis autour du cou un collier que j’avais qui ressemblait pas mal à l’illustration.

Pour les rayures ça a été beaucoup plus drôle. Armée d’une grande règle et d’un marqueur noir indélébile (notez l’inconscience du geste en cas de bavure) j’ai mis ma combinaison à plat sur une table et commencé à tracer. Le petit souci c’est qu’en enfilant la combi je me suis aperçue que les rayures tournaient sur les jambes *hahahahah* looooose. Pour compléter ce costume fabuleux j’ai cousu un boa noir au niveau des hanches pour servir de base à l’espèce de tutu. Je comptais ensuite faire une sorte de bouillonné en tulle violet sur tout le tour mais je n’ai pas eu le temps, ce qui rend le costume encore plus ridicule. Et puis tant qu’à faire j’ai même pas pris la peine de faire les mêmes chaussures j’ai pris une paire d’escarpins noirs qui trainaient chez moi.

 

Anecdotes

Pour ce fabuleux groupe j’ai eu une idée de presta assez euh… je ne trouve pas les mots. Sur le coup ça me paraissait très drôle :

« hey les filles j’ai trop une bonne idée de presta décalée !! Vous voyez dans Beetlejuice durant le diner où tous les convives sont possédés et qu’ils chantent DAY-OH ! Allez on fait pareil ça va être fun, genre on est possédées je rentre sur scène et je chante DAY OH en playback et vous derrière vous dansez comme dans Beetlejuice alleezzzzz ça va tout déchirer ». scène originale du film

Pauline et Léna « ah ouais bonne idée trop marrant oui oui on fait ça »

Non non c’était pas une bonne idée, fallait pas. Le plus gros moment de solitude de notre vie. Un public plus endormi que jamais, qui connaissait pas Beetlejuice (ben oui c’est trop vieux) et qui pigeait rien « mais pourquoi les méchantes de sailormoon elles dansent comme ça ? c’est quoi cette musique ? » Franchement on a fait la presta la plus What The Fuck de l’univers XD Aujourd’hui encore on éclate de rire rien qu’à l’évocation de ce pur moment de lose. Mais finalement ça allait très bien avec les oursons tétons de Pia, la perruque serpillère de Pauline mes rayures pas droites et le costume de catcheuse de Léna. Foutu pour foutu …

Remerciements à Kojiboy et Guy ©2003 pour ces magnifiques photos à la hauteur de nos costumes :p